Trip Planner

Items Collected: 0

Plans Created: 0

Informations générales

Quel temps fait-il en Thaïlande?

Y-a-t’il des animaux venimeux ou dangereux en Thaïlande ?

Est-il possible de boire l’eau du robinet ?

Quel est le voltage utilisé en Thaïlande ? Ai-je besoin d’un adaptateur ?

Y-a-t’il des écoles internationales en Thaïlande ?

Est-il prudent de se promener dans les rues la nuit ?

La Thaïlande possède son lot d’escroqueries, mais la plupart peuvent être facilement évitées avec un minimum de bon sens.

Plus une nuisance qu’un réel danger, une escroquerie banale par des rabatteurs, des chauffeurs de taxis ou de tuk-tuks en Thaïlande se réalise surtout aux abords des monuments et des temples et à l’encontre des touristes occidentaux, leur disant que tel site est fermé à cause d’une fête bouddhiste, pour cause de réparation ou pour toute autre raison.

L’aimable chauffeur proposera alors d’emmener les touristes voir un autre site comme un marché ou un commerce. Les voyageurs qui acceptent ce genre d’offres se retrouveront dans des endroits éloignés où les prix pratiqués sont exorbitants avec aucune possibilité de revenir dans le centre.

Vérifiez toujours à la porte d’entrée du site que vous aviez envie de visiter qu’il soit réellement fermé.

Evitez les tuk-tuks à Bangkok. Les chauffeurs de tuk-tuks vous demanderont beaucoup plus que le prix normal, ou ils pourront éventuellement vous amener dans un endroit où se déroulent des spectacles érotiques, prétendant qu’ils n’avaient pas compris l’adresse (les chauffeurs touchent une commission par ces établissements).

Pour la même raison, évitez les chauffeurs qui proposent leurs services sans que vous ne leur ayez demandé quoi que ce soit, en particulier près des sites touristiques.

Ne prenez aucune excursion organisée à l’aéroport. Si vous le faites, ils vous appelleront plusieurs fois à votre hôtel pour vous le rappeler.

Durant l’excursion, vous serez amené de manière très rapide dans des petits temples, sans aucun guide, mais en devant vous rendre constamment dans des commerces (ils obtiennent des commissions).

Ils peuvent même refuser de vous ramener à votre hôtel avant d’avoir été dans tous les commerces.

Pendant le retour, ils feront pression pour que vous preniez d’autres excursions.

Le terrorisme : la sécurité nationale est actuellement une des plus grandes préoccupations de tous les pays de par le monde et la Thaïlande ne fait pas exception à la règle. L’insurrection dans le Sud de la Thaïlande est conditionnée aux trois provinces les plus au Sud du pays et n’a eu aucun impact réel sur la capitale.

Les destinations touristiques thaïlandaises peuvent être des cibles éventuelles par le fait que des millions de personnes de tous les pays s’y rendent chaque année.

Faites preuve de bon sens et faites comme si vous vous rendiez dans un endroit touristique de votre pays.

Les drogues : bien que la situation se soit quelque peu atténuée depuis les mesures sévères de la politique de la « guerre contre la drogue » en 2003, les autorités thaïlandaises poursuivent leur politique offensive contre la drogue et la possession d’une petite quantité de marijuana peut engendrer une lourde amende, la détention ou l’expulsion. < br />
Les étrangers qui se font prendre dans des trafics de drogues se voient contraints de vivre une existence misérable dans l’infernale « Bangkok Hilton », la prison de Bangkwang.

Ne soyez impliqué dans aucun trafic illicite, quelque soit le gain attrayant que cela puisse entrainer. De plus, ces drogues ne fournissent aucune garantie sur leur contenu et les overdoses et autres réactions à ces substances illicites consommées en Thaïlande sont fréquentes.

Soyez intelligent et évitez d’être impliqué avec la drogue en Thaïlande.

La violence : les thaïlandais, dans l’ensemble, sont des personnes pacifiques et s’arrangent pour garder un comportement amical.

Néanmoins, il existe des situations lorsque l’alcool s’en mêle et provoque des bagarres et l’agresseur, de rage, n’aura aucune limite et ne reculera devant rien.

Les hommes thaïlandais sont fiers et se contrôlent, mais certains sont réputés pour être en état d’ivresse assez facilement et si leur fierté nationale ou leur fierté personnelle sont insultées par un étranger mal intentionné, ils peuvent réellement « la perdre » ! Certains hommes ont également fait état d’une jalousie colérique et destructive de la part de leur petite amie thaïlandaise et ont pu constater la démolition intégrale de leur chambre d’hôtel.

La politique, entrainant des comportements violents, une conséquence désastreuse à Bangkok, ne vise en aucune façon les étrangers.

Se retrouver entre des manifestants et la police pour prendre des photos n’est guère une bonne idée et ce serait l’unique raison pour que des étrangers se retrouvent blessés.

Les femmes seules : la Thaïlande est en générale un pays sûr pour les femmes qui voyagent seules, mais il y a eu plusieurs cas de viols commis par des chauffeurs de taxi ou des femmes attirées par des thaïlandais dans de sales situations, en particulier à une heure tardive sur les plages ou dans les îles.

Comme tout autre pays, soyez vigilant et gardez vos distances avec les étrangers trop amicaux.

Les rabatteurs et les racoleurs : les rabatteurs insistants sont peut-être les premiers thaïlandais que vous rencontrez lorsque vous atterrissez à l’aéroport de Bangkok et vous en recroiserez sûrement beaucoup d’autres encore pendant votre séjour.

Ils désirent toujours vous entrainer quelque part ou autre, toujours en gardant à l’esprit la possibilité de faire un peu d’argent supplémentaire sur le dos de quelqu’un de peu familier avec la ville.

Comparativement à d’autres destinations de pays en voie de développement, les thaïlandais sont plutôt polis et, à part les vendeurs sur les marchés et les chauffeurs de taxi ou de tuk-tuk, ils respectent en général votre intimité.

Une phrase « Mai ow krap/kap » (« pas intéressé non merci ») vous aidera dans de nombreux cas et la simple ignorance en continuant à suivre votre chemin obligera le rabatteur à haranguer une autre personne.

Les motocyclistes : beaucoup de personnes trouvent que les motos taxi sont si dangereuses qu’ils ne les utilisent qu’en dernier ressort pour éviter les embouteillages.

Ils peuvent être particulièrement dangereux pour les personnes ayant une carrure plus volumineuse que celle des thaïlandais.

Gardez à l’esprit que les chauffeurs de moto taxi sont habitués à avoir des thaïlandais avec une taille plutôt fine à l’arrière de leur véhicule et il se peut parfois qu’il n’y ait pas assez de place pour passer lorsque le trafic est très dense ou lorsqu’il circule sur le trottoir ou même lorsqu’il circule à contresens.

Les motocyclistes peuvent être également dangereux pour les piétons.

Soyez prudent lorsque vous marchez car les motos roulent très vite entre les voitures, sur les trottoirs et même parfois à contre sens.

Enfin, il est extrêmement important de ne jamais ouvrir la porte d’un taxi sans avoir regardé derrière soi auparavant afin de voir si une moto arrive très vite et même si vous êtes réellement proche du trottoir.

Si vous percutez une moto avec la porte d’un taxi, il vous sera demandé de payer les dommages à la fois du taxi et de la moto, de même que les soins médicaux du motocycliste.

Les bus : monter et descendre d’un bus à Bangkok n’est pas une entreprise très simple.

Vous devez être certain que le bus soit totalement à l’arrêt et il est plus sûr de descendre avec d’autres personnes en même temps, de même que vous devez être prudent en descendant. De nombreuses personnes ont de très graves blessures chaque année en tombant des bus.

Le bâtiment : Bangkok est une ville en perpétuelle construction et beaucoup de travaux, qui furent abandonnés après la crise financière en 1997, sont sur le point d’être terminés. Les trottoirs sont particulièrement dangereux avec la présence de nombreux trous et parfois de débris divers abandonnés.

Les règles de sécurité en Thaïlande sont rarement appliquées et il arrive qu’il y ait des murs qui s’écroulent, des panneaux d’affichage qui tombent de temps en temps, mais ne faisant que très rarement des victimes.

Les escroqueries : les chauffeurs de tuk-tuk, en particulier ceux qui se trouvent aux abords des lieux touristiques, sont reconnus pour offrir des « tours » vous amenant voir le site de votre choix gratuitement, mais vous offrant un arrêt forcé chez un bijoutier ou un tailleur sur le chemin.

Ces escroqueries sont arrangées avec le propriétaire du commerce et effectuer des achats lors de telles occasions n’est certainement pas une très bonne idée car vous bénéficierez de prix exorbitants et voire même de produits de mauvaise qualité.

Soyez également vigilent aux recommandations des chauffeurs de taxi lorsque vous allez chez un bijoutier, un tailleur, dans un bar ou un restaurant.

Les escroqueries sur les pierres précieuses sont les plus fréquentes et chaque semaine possède son lot de plaintes formulées par des personnes ayant perdu des sommes astronomiques en pensant faire une affaire en achetant des pierres précieuses provenant illégalement du Myanmar, mais en réalisant plus tard que ces pierres étaient fausses et que le commerce avait disparu lorsqu’ils y sont retournés.

La solution à ce type de problème est simple ; ne soyez pas pingre et gardez à l’esprit que vous prenez part à une traite illicite.

De plus, il est fréquent que les étrangers, dans les lieux touristiques, soient abordés par des personnes propres sur elles et très bien vêtues qui essaieront de leur vendre des téléphones portables.

Ces escroqueries débuteront par une conversation des plus polies, montrant un intérêt pour le touriste, sa famille, ou l’itinéraire prévu de son séjour. Inévitablement, la conversation déviera vers l’objet de l’escroquerie. Cela pourra porter sur des prix sur tarifés concernant un spectacle Kantok ou sur une escroquerie sur des pierres précieuses à Bangkok.

Une fois identifié, le voyageur averti pourra facilement éviter ce genre d’escrocs dans une foule. Le beau parleur sera très bien vêtu, arborant une coiffure impeccable avec le téléphone portable du dernier cri.

Flânant dans un lieu touristique sans but précis, le voyageur attentionné ne devrait avoir aucune difficulté pour identifier et éviter ce genre d’escrocs.

Beaucoup de visiteurs auront l’occasion de rencontrer de jeunes femmes thaïlandaises dotées d’un bloc note et d’un large sourire propre à leur nationalité, avec la requête de l’aider à gagner 30 bath.

La suggestion signifie que le visiteur doive remplir un questionnaire touristique (incluant la nécessité de fournir son nom et le numéro de sa chambre) avec la possibilité de gagner quelque chose en prime. La réalité est que tout le monde gagne quelque chose.

Une autre arnaque très fréquente qui implique des étrangers, parfois accompagnés de petits enfants, qui affirment se retrouver le dernier jour de leur séjour en Thaïlande et ayant préparé leur sac afin de rentrer chez mais ayant tout perdu à cause de s’être fait tout voler.

A présent, ils ont besoin de liquide pour se rendre à l’aéroport afin de changer le billet d’avion du retour.

Quelles langues sont parlées en Thaïlande ?

Où se trouvent les ambassades étrangères?

Quels sont les traits culturels acceptés ou réprimés en Thaïlande ?

Est-ce qu’il est facile d’utiliser Internet et d’envoyer des messages électroniques en Thaïlande ?

Quel est le meilleur moment de l’année pour venir visiter la Thaïlande ?

Qu’y-a-t’il à faire et à voir ?

L’anglais est-il bien parlé ?

Puis-je acheter une carte SIM pour mon téléphone portable ?

Est-il facile d’effectuer des appels en Thaïlande ? Quelles sont les cartes téléphoniques disponibles pour les étrangers ?

Quels sont les jours et les heures de travail en Thaïlande ? Quels sont les horaires d’ouverture et de fermeture des magasins ?

Que devrais-je faire en cas de perte de mon passeport pendant mon voyage ?

Quels sont les numéros importants à connaitre ?

Je désire me rendre en Thaïlande. Où puis-je obtenir des informations sur les lieux à visiter en Thaïlande?