Trip Planner

Items Collected: 0

Plans Created: 0

Alors qu’environ 95 % de la population Thaïlandaise pratiquent le bouddhisme du Theravada, la tolérance religieuse est à la fois une coutume du pays et un principe de la Constitution. Mais la vraie nature de ce bouddhisme, basé sur les enseignements de Bouddha, « l’illuminé » (né Siddhartha Gautama), est d’être fait de compassion et de tolérance, le but duquel est l’apaisement de la souffrance. En conséquence, les thaïlandais sont très respectueux des croyances religieuses des autres et sont très ouverts aux discussions sur leurs croyances bouddhistes avec les étrangers. En fait, il y a de nombreuses opportunités de visiter des temples bouddhistes en Thaïlande pour apprendre ou étudier le bouddhisme et pourquoi pas apprendre à méditer.

En Thaïlande, la religion imprègne de nombreux aspects de la vie quotidienne et les anciens moines sont hautement vénérés ; il est fréquent de voir leurs images ornées les murs des entreprises ou des maisons, ou à l’intérieur des taxis. Dans beaucoup de villes et villages, le temple du quartier est le cœur de la vie sociale et religieuse. Les jours fériés bouddhistes apparaissent régulièrement tout au long de l’année (particulièrement les jours de pleine lune) et bon nombre de thaïlandais se rendent au temple  à cette occasion afin de rendre hommage à Bouddha et font des dons aux moines afin de faire leur mérite.

La méditation, une des principales pratiques bouddhiste, est un moyen de recentrement personnel afin d’identifier les causes de ses propres désirs et d’apaiser ses souffrances. Les visiteurs peuvent apprendre les principes fondamentaux de cette activité dans bon nombre de temples à travers tout le royaume. Certains temples, en particulier à Chiang Mai, permettent aux visiteurs de parler avec des moines afin d’en apprendre plus sur le bouddhisme ou d’étudier le bouddhisme plus sérieusement.

Alors que le bouddhisme Theravada peut beaucoup plus être comparé à une philosophie plutôt qu’à une religion (il n’y a pas de « Dieu »), le bouddhisme thaïlandais est composé de nombreuses croyances spirituelles qui sont la conséquence de la persistance d’anciennes croyances animistes et hindouistes. La plupart des maisons thaïlandaises et des entreprises possède une « maison aux esprits » juste à l’extérieur du bâtiment, dans laquelle des offrandes sont faites afin d’apaiser les esprits qui seraient susceptible d’habiter leurs maisons ou leurs lieux de travail. De plus, les moines bouddhistes sont souvent requis dans les nouvelles maisons ou les nouvelles entreprises afin de les « bénir », et les thaïlandais font souvent brûler de l’encens et font des prières envers les représentations de Bouddha et d’une foule de dieux hindous dont les lieux sont disséminés à Bangkok et en province.

La deuxième religion en Thaïlande, l’Islam, est pratiquée par seulement 4 % de la population ; la majorité des musulmans thaïlandais vivent dans les provinces du Sud près de la frontière malaise. Les autres religions en Thaïlande comprennent l’hindouisme, le confucianisme, le taoïsme et le christianisme qui sont généralement pratiqués par des personnes résidant à Bangkok, dans laquelle coexiste une population multiculturelle composée de descendants indiens, chinois, japonais et européen.