Trip Planner

Items Collected: 0

Plans Created: 0

Les essentiels du voyageur : Passeport et visa


En général, on demande aux étrangers venant en Thaïlande pour des raisons professionnelles, financières, commerciales, universitaires ou médicales de demander un visa thaïlandais auprès de l’Ambassade Royale thaïlandaise ou du Consulat Général. Les étrangers doivent être en possession d’un passeport valide et des documents nécessaires et obéir aux règlements du service de l’immigration Act. B.E.2522 (1979) et aux frais nécessaires. Il faut faire attention aux changements réguliers des conditions d’obtention d’un visa thaïlandais et l’ambassade thaïlandaise peut vous fournir les informations les plus récentes à ce sujet.

Si vous envisagez d’effectuer un court séjour en Thaïlande, il n’est pas nécessaire de faire la demande d’un visa thaïlandais si vous êtes citoyen de l’une des 40 Nations qui bénéficie d’une dispense de visa thaïlandais. En étant en possession d’un voyage aller – retour, les citoyens de Nouvelle Zélande, Australie, Canada, Etats-Unis et la plupart des Nations européennes ont le droit d’entrer en Thaïlande pour 30 jours sans visa thaïlandais. Ces dispenses de visa sont délivrées à votre arrivée dans le pays. Ceux qui entrent dans le pays par voie terrestre ne reçoivent pas de dispense de 30 jours du fait que ces dispenses aient été réduites de 15 jours depuis le 1er janvier 2009.

Si votre citoyenneté ne vous permet pas d’obtenir une dispense de visa ou si vous envisagez de rester plus de 15 ou 30 jours dans le pays, vous devez faire la demande pour un visa thaïlandais à une ambassade ou un Consulat à l’extérieur du pays. Les visas touristiques sont valables entre 30 ou 60 jours, bien que les visiteurs, qui envisagent de voyager de la Thaïlande vers un pays voisins puis revenir en Thaïlande, doivent faire la demande de plusieurs visas longs consécutivement. Tout au plus, trois visas thaïlandais peuvent être donnés à la fois, garantissant aux visiteurs la permission de rester 30 ou 60 nouveaux jours après chaque nouvelle entrée dans le pays (3 fois 60 jours maximum, les visiteurs devant partir avant le début de leur visa suivant de 60 jours).

L’amende pour avoir dépassé le temps de votre séjour est de 500 bath par jour, avec une somme plafond de 20000 bath. Les amendes peuvent être réglées à l’aéroport. Si vous avez dépassé votre séjour d’un jour, il se peut que vous n’ayez rien à payer ou 1000 bath à régler, tout dépend des règlements en vigueur. Les enfants de moins de 14 ans qui voyagent avec un parent ou un tuteur n’auront aucune amende à payer en cas de dépassement de séjour.

Vous pouvez éviter de payer une amende de dépassement de séjour en allant au service de l’immigration et en faisant une extension de visa. Le service de l’immigration de Bangkok se trouve près de l’avenue Sathorn (022873101 ; Soi Suan Phlu, ouvert du lundi au vendredi de 9 h 00 à 12 h 00 et de 13 h 00 à 16 h 30, et le samedi de 9 h 00 à 12 h 00) et celui de Chiang Mai fournira également des extensions de visa (0532017556 ; avenue Mahidon ; ouvert du lundi au vendredi de 8 h 30 à 16 h 30). Le tarif pour une extension de visa s’élève à 2000 bath. Le service de l’immigration étant souvent très chargé, il s’avère souvent difficile et peu pratique d’obtenir une extension de visa, à moins que vous décidiez de restez plus de 3 ou 4 jours. La longueur de l’extension de visa dépend de celle de votre ancien visa thaïlandais ; l’extension sera de 7 jours pour un visa bénéficiant d’une dispense de 30 jours et plus de 30 jours pour un visa de 60 jours.

Les autres visas thaïlandais, tels que le non-immigrant, celui pour les retraités ou celui pour les étudiants, doivent être retirés à votre ambassade ou à votre consulat le plus proche ou au ministère des affaires étrangères sur www.mfa.go.th.

Les informations sur les lieux et les numéros des ambassades et des consulats thaïlandais à l’étranger peuvent être obtenues au ministère des affaires étrangères, département des affaires consulaires, division des visas et des documents de voyage, 123 rue Chaengwattana, Bangkok 10210, tel. (662) 981-7171 ext. 3201-2, 3204-5 ou avec la ligne direct 575-1062-4, fax. (662) 575-1066, e-mail : div1303@mfa.go.th.

Il est important de noter également que les étrangers qui appartiennent à l’une des catégories suivantes sont interdits d’entrée dans le royaume.



    * Les personnes n’ayant pas de passeport en cours de validité ou de document tenant lieu de passeport ; ou ayant un véritable passeport valide ou un document qui le remplace mais sans avoir obtenu un visa de la part de l’Ambassade Royale thaïlandaise ou du Consulat thaïlandais dans un pays étranger ou de la part du Ministère des Affaires Etrangères, à l’exception si un visa n’est pas nécessaire pour certains étrangers dans certaines circonstances.
      
    * Les personnes n’ayant pas de moyens de subsistance appropriés après être entré dans le Royaume.
      
    * Les personnes étant entrées dans le Royaume pour y travailler ou pour y prendre un emploi sans avoir de compétences ou d’expériences particulières, ou pour y travailler en violation de la loi du permis de travail pour les étrangers.
      
    * Les personnes étant psychologiquement instables ou ayant quelconques maladies prescrites par la règlementation ministérielle.
      
    * Les personnes n’étant pas encore vaccinées contre la variole ou n’ayant pas encore été opérées ou traitées contre des maladies ou ayant refusé de recevoir de tels vaccins de la part des médecins des services de l’immigration.
      
    * Les personnes ayant été emprisonnées après avoir été jugées par la court thaïlandaise ; ou par une injonction pénale ; ou par le jugement de la court d’un pays étranger, sauf lorsque la peine concerne des délits mineurs ou lorsqu’elle bénéficie d’une exception par la règlementation ministérielle.
      
    * Les personnes dont le comportement serait susceptible d’être un danger pour l’ordre public ou serait susceptible de nuire ou de constituer un quelconque danger envers la sécurité et le bien-être d’autrui ou envers la sécurité de la Nation ; ou les personnes ayant un mandat d’arrêt délivré par les instances officielles étrangères.
      
    * Les personnes dont il y a raison de croire que l’entrée dans le Royaume sera d’être impliqué dans la prostitution, dans le commerce de femmes ou d’enfants, dans la contrebande de stupéfiants, ou toutes autres contrebandes qui sont contraire à la moralité publique.
      
    * Les personnes n’ayant pas suffisamment de moyens financiers ou autres tel qu’il est prescrit selon la section 14 de l’article B.E. 2522 des services de l’immigration.
      
    * Les personnes interdites de territoire par le Ministère selon la section 16 de l’article B.E. 2522 des services de l’immigration.
      
    * Les personnes ayant été déportées par le gouvernement thaïlandais ou par d’autres pays étrangers ; ou les personnes dont le droit de séjour dans la Royaume ou tout autre pays étranger a été réduit ; ou les personnes ayant été expulsées du Royaume par les instances officielles du gouvernement thaïlandais, à moins que le Ministère ne fasse une exception selon les cas individuels et spécifiques.


L’examen et le diagnostique de la présence d’une quelconque maladie ou d’un quelconque trouble psychologique, ainsi que les opérations de protection contre les maladies, seront effectués par les médecins des services de l’immigration.